Pourquoi tu as tout intérêt à affiner ta cible

Pourquoi évoquer ce sujet comme bon nombre d’autres entrepreneurs ? 

Parce qu’aujourd’hui, la majorité des personnes de mon entourage, que ce soit mes clients ou des entrepreneurs avec qui j’échange, sont persuadés que faire le choix d’affiner leur cible va tout simplement leur fermer des portes à l’avenir. Mais cette croyance s’est avérée fausse sur le long terme pour bon nombre d’entre eux. 

Tu l’as sûrement déjà entendu citer le dicton : “S’adresser à tout le monde, c’est finalement ne s’adresser à personne”, et aujourd’hui je me retrouve entièrement en phase avec celui-ci. Je suis moi aussi passée par des moments de doute, des moments d’interrogation et j’ai eu cette tendance à vouloir m’adresser à tout le monde pour être certaine de ne louper aucune opportunité. 

Je suis moi aussi passée par là 

Pour te faire un rapide topo de ma propre expérience, avant d’accompagner les entrepreneurs engagés et humanistes, j’ai moi aussi pris ce temps pour cheminer en direction de ma cible. Au tout début de mon activité, je m’adressais plutôt à un public assez large, que ce soit des entreprises ou des entrepreneurs, qui étaient engagés dans l’univers de la mode et du bien être. 

J’avais tout simplement fait le constat que j’avais une expérience salariale dans le milieu du prêt-à-porter et que je pouvais aussi, en parallèle, travailler avec des personnes qui avaient les mêmes valeurs que moi, d’où l’objectif d’élargir à l’univers du bien être. 

Sauf que, ces entreprises et ces entrepreneurs se comptaient par centaines voire par milliers, comme tu peux  t’en douter. De mon côté, mes offres ne répondaient pas forcément à des besoins précis et j’avais tendance à m’éparpiller selon les demandes et les problématiques que chacun de ces clients pouvaient rencontrer. Au-delà de ce sentiment  d’éparpillement, j’avais des difficultés dans ma communication puisque je n’avais pas ce cœur de cible en tête.

Si on fait un peu le constat de toute cette situation, j’avais des clients qui ne correspondaient pas forcément aux profils des personnes avec qui j’aurais adorée travailler. Et, en parallèle, je ne mettais pas en valeur ma zone de génie, à savoir, les créneaux sur lesquels je pouvais apporter une réelle valeur ajoutée en fonction des problématiques de mes clients. Et surtout là où je prenais pleinement plaisir dans mes différentes missions au quotidien. 

Je me suis donc attelée à cet exercice, à savoir, redéfinir mon client de cœur. Celui avec qui le feeling passait instantanément, où la connexion émotionnelle était limpide et où les problématiques rencontrées me parlaient. En bref : la personne idéale.  

Un exercice qui n’est pas simple à réaliser, puisqu’au début, on manque encore de clarté et de visibilité pour réussir à se projeter avec ce fameux persona. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que les réponses ne se trouvent pas forcément en nous, mais plutôt autour de nous.

Revenons en détail sur l’expérience de Delphine avec sa cible

C’est exactement comme ça que j’ai fonctionné avec Delphine, une psychopraticienne que j’ai accompagnée en 2021 sur la redéfinition de sa cible. Ensemble, nous sommes venues définir une trame de questions ciblées avec une liste de prospects potentiels à interroger et qui permettaient, au travers d’un échange instructif et qualitatif, de faire ressortir les grandes lignes par rapport à son activité.

Delphine a ainsi pu réaliser des échanges très constructifs qui lui ont permis d’approfondir davantage cette cible de cœur mais également d’instaurer un climat de confiance. Les 6 personnes interrogées ont pu se livrer plus facilement par rapport à leur quotidien, à leurs problématiques du moment et à leurs envies les plus profondes, puisqu’une personne s’intéressait à elle et lui laissait une parenthèse d’écoute et de parole libérée. 

Suite à cet exercice d’entretiens immersifs menés par Delphine, nous avons pu extraire les points communs et les tendances qui se reflétaient dans la majorité de son audience. On a donc pu faire ressortir le public de cœur de Delphine et se rendre compte que ces personnes aspiraient aux mêmes envies, avaient le même cheminement introspectif et les mêmes centres d’intérêt tout au long de leurs parcours respectifs.

Tous ces éléments ont pu nous aider à faire la connexion et faire ressortir le positionnement phare, en l’occurrence, la libération des émotions. Aujourd’hui, Delphine peut avancer plus sereinement dans sa communication grâce à une feuille de route qui retrace tous les éléments phares de sa cible de cœur. 

Pour résumer en quelques mots ce que tu peux retenir de cet article

Premièrement, n’aies pas peur d’affiner et de préciser ton public de cœur. L’effet entonnoir est le meilleur exemple pour te diriger volontairement vers des clients qui te correspondent et à qui tu corresponds en parallèle en termes d’accompagnement et de valeur ajoutée.

Il est normal au démarrage de cheminer en direction de sa cible, de passer, de manière imagée, par des voies sans issue, des demi-tours ou encore des stops.  Mais tu as pu le remarquer, je suis moi même passée par là et ce sont ces étapes qui m’ont permis d’affiner et de savoir exactement à qui je veux et à qui je ne veux plus m’adresser.

Deuxièmement, on croit souvent que les réponses autour de notre cible sont cachées à l’intérieur de nous, que l’on pourrait y répondre de manière instinctive. Mais dans ces cas-là, on oublie l’essentiel qui est d’aller consulter, de repérer et de questionner de précieuses informations que regorge notre entourage, nos prospects potentiels et des personnes qui pourraient être à même de nous répondre.  

Donc si j’ai une chose à te communiquer, c’est de prendre confiance et permets toi d’aller solliciter une, deux, ou trois personnes de ton entourage. Cela peut se faire de manière naturelle et non conventionnelle, que ce soit autour d’un café en mode cocooning. 

Pour clôturer ce troisième point, nous sommes très surpris de la manière dont les personnes peuvent se livrer une fois mise à l’aise, avec un cadre structuré, pour répondre à quelques questions sur leur quotidien. 

Ces échanges qualitatifs regorgent d’informations. C’est une vraie mine d’or et des panneaux de direction vers ton public de cœur. Donc n’hésite pas à les écouter et à créer ces petits instants d’échanges. 

J’espère que cet article consacré au sujet phare du client idéal t’aura permis d’y voir plus clair, de te projeter avec ta propre audience et les actions que tu vas pouvoir mettre en place pour te rapprocher petit à petit d’elle. 

Et toi, où en es-tu avec ta cible aujourd’hui ?

Partager cet article

Le guide de la Slow Communication

10 pistes d’action et de réflexion pour adopter une communication plus slow et alignée au quotidien.

Mathilde

Mathilde

Guide en stratégie de communication pour les Entrepreneurs Humanistes qui souhaitent pouvoir (enfin) communiquer à leur façon et à leur rythme.

En savoir plus sur moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.